Le Modern' Jazz & le Jazz ...

La danse jazz est une expression générique qui recouvre autant des danses de société que des danses théâtrales.

Le terme apparaît en 1917 pour désigner une musique syncopée, dérivée de la culture noire américaine, puis est librement employé pour qualifier les danses issues de cette rythmique. De là, le vocable évolue vers le divertissement et désigne des formes de danses propres aux cabarets, aux théâtres, au cinéma, à la télévision, aux clips vidéo.

Apparentée aux claquettes des années 1920 de Broadway, la danse jazz atteint le monde entier et décline le shimmy, le charleston, le black bottom et toutes les formes issues des revues noires de Harlem.

À partir des années 1940, les grands chorégraphes modernes intègrent la danse jazz dans les comédies musicales et lui confèrent une fonction narrative. Des artistes comme Jack Cole, Bob Fosse et Jérôme Robbins lui donnent ses lettres de noblesse. L'improvisation spontanée fait place à l'occupation de l'espace et à l'expressivité musicale.

Les années 1950 voient apparaître le vocable de « modern jazz », expression née dans les studios new-yorkais de Matt Mattox et autres chorégraphes qui travaillent sur l'énergie, les rythmes syncopés, les arrêts, les silences, la dynamique et la surprise, tout en favorisant l'expression individuelle et le « feeling ».

Passerelle entre le vocabulaire classique et contemporain, la danse jazz allie harmonieusement les rythmes, les styles et les techniques réputés inconciliables, et elle fait autant appel à la technique la plus exigeante qu'au sentiment le plus authentique.

Particularités : Cette danse est de plus en plus popularisée et aimée. Moyen d'expression comme toutes les danses, elle demande une souplesse et une douceur particulières.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site